La famille Bettencourt va toucher cinq fois le montant du financement de la commission européenne pour la recherche sur le Covid

par Lyon Rébellion
0 commentaires

En mai 2020, la Commission Européenne, après délibération d’un comité d’experts indépendants, distribuera 164 millions d’euros à différentes starts-ups et PME dans le cadre de l’accélérateur de projets pilote du Conseil Européen de l’Innovation. Le 20 mars, 4000 projets ont été reçus pour candidater à des subventions européennes. Parmi ceux-là, un peu plus de 1000 visent à prévenir, ou endiguer la propagation du Covid-19. C’est à dire que même si tous les projets retenus sont liés à la lutte contre l’épidémie, la Commission Européenne subventionnera au mois de mai cette même lutte à hauteur de 164 millions d’euros au maximum ! Mais, qu’on se rassure, la même Commission Européenne garantira des fonds propres à ces entreprises, certainement par le biais de garanties sur des prêts contractés à des taux “éthiques” !

Le 30 janvier 2020, le programme “Horizon 2020” de la Commission Européenne avait déjà débloqué un fond d’urgence de 48,5 millions d’euros pour financer 18 projets de recherche visant à “préparer des avancées dans la compréhension de l’épidémie, à contribuer à une meilleure gestion clinique des patients infestés par le Covid-19, ainsi qu’à une meilleure gestion des réponses en terme de santé publique.” Le même programme “Horizon 2020” a financé le 3 mars à hauteur de 45 millions d’euros le partenariat public-privé baptisé “Initiative sur les médicaments innovants”, pour un appel à projets de recherche sur les traitements et diagnostics pour le Covid-19. Pour finir, le 16 mars, 80 millions d’euros de subventions ont été débloqués pour la compagnie CureVac, qui planche sur un éventuel vaccin.

Depuis le début de l’année 2020 et de l’épidémie, c’est donc au total 337,5 millions de subventions allouées par l’UE à la recherche sur le Covid, avec un calcul somme toute assez généreux !

En parallèle, la famille Bettencourt pourrait recevoir à elle seule pas moins de 800 millions d’euros de dividendes du groupe L’Oréal ! Le versement, initialement prévu pour le 30 avril, a été prudemment reporté, en pleine polémique sur les montants faramineux que s’offrent nos chers capitalistes pendant la crise sanitaire ! Si le PDG de L’Oréal a annoncé publiquement prendre sa décision courant mai quant à la politique du groupe en matière de dividende, sur le site du groupe, le dividende est toujours annoncé comme “proposé à l’Assemblée Générale du 30 juin.”

Le journal Le Poing a établi début avril que les entreprises du CAC40 qui ont renoncé à leur dividende en se gaussant de beaux discours sur la responsabilité, l’éthique et le devoir de solidarité en temps d’épidémie, sont les mêmes entreprises qui ont été ces derniers mois le plus durement touchées par la baisse des activités, qui ne connaissent pas de rebond sur les bourses mondiales. De sorte qu’elles n’ont plus grand chose à tirer d’investisseurs qui commencent à les fuir, et préfèrent donc se tourner vers les aides proposées par le ministre de l’économie Bruno Le Maire, financées par l’impôt et l’argent du contribuable !

Décidément, cette épidémie est le révélateur de l’absurdité de tout un système ! Alors que des millions de travailleurs risquent quotidiennement leurs vies pour assurer les fonctions vitales du pays, avec un manque accablant de matériel de protection ! Alors que d’autres millions de travailleurs risquent également leur vie, parce qu’un patronat plus vorace que jamais continue à les envoyer au turbin pour faire tourner la planche à billets ! Alors que depuis des décennies les gouvernements successifs taillent dans le lard des dépenses publiques, à grand coup de suppression de lits par dizaines de milliers dans les hôpitaux, à tels points qu’aujourd’hui les soignants s’y retrouvent à décider de qui doit vivre ou mourir faute de moyens ! Alors que les peuples du monde entier attendent fébrilement, exposés à l’infection, qu’un vaccin ou un traitement efficace soit trouvé au Covid-19, pendant que leurs gouvernements, leurs patrons, leurs dirigeants se pavanent devant les caméras, donnent des ordres depuis leurs bureaux, se confinent dans leurs châteaux !

Une seule famille va certainement recevoir près de cinq fois le montant des subventions européennes du mois de mai pour la recherche sur le virus ! Une seule famille va certainement recevoir le double des subventions européennes pour la recherche sur le virus depuis le tout début de l’épidémie !

Alors, puisqu’on parle innovation et recherche, qu’on se le dise, après le confinement, c’est tout un peuple qui s’y mettra, dans la rue, dans les boîtes, en manif ou sur les rond-points, pour le soulèvement généralisé et le monde nouveau, définitivement débarrassé de toute cette clique !

Laisser un commentaire